Paula de Torres

J’ai fait une licence en odontologie à l’université de Séville. Après ça j’ai décidé de partir travailler et me spécialiser en France où j’exerce actuellement."

Lire la suite

Felix Del Ojo Garcia

(Baccalauréat Filière S - 2000)

Après le Lycée j’ai poursuivi mes études en Médecine à la Facultad de Medicina de Malaga...

Lire la suite

Justine Toigo

Terminale L (2009)

Après mon bac en 2009, j'ai entamé une licence en histoire-géographie, je me suis rapidement rendu compte que ce n'était pas fait pour moi...

Lire la suite

Laura Entrambasaguas

(Baccalauréat Filière L - 2011)

Lorsque j’ai fini mes études au Lycée en 2011, je ne savais pas trop quel chemin choisir. Comme j’avais fait le Bac ...

Lire la suite

Antonio Retamero

(Bac 1995)

Aprés le Lycée (BAC 1995) je suis passé par une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles au Lycée Bellevue (Toulouse)...

Lire la suite

Marc Kleindienst Ortega

(Bac 2014)

C'est à l'âge de 5 ou 6 ans que je suis arrivé au Lycée Français de Malaga, en classe de CP avec Brigitte! (J’espère qu'elle va bien)..

Lire la suite

Vous souhaitez, vous aussi, déposer votre témoignage ?

Si vous aussi vous voulez apporter votre témoignage, répondez aux mêmes questions et envoyez nous les réponses par mail à :

communication@lfmalaga.com

  • Quels souvenirs gardez-vous du lycée français de Malaga ?
  • Que vous a apporté votre scolarité au LFIM dans vos études et dans le monde du travail ?
  • Quel a été votre parcours post-lycée ?

Découvrez le lycée

Inscriptions

 Retrouvez les informations concernant les préinscriptions et inscriptions pour la rentrée 2022-2023

Rendez-vous

fr_FR
Paula de Torres
Paula de Torres
Lire plus
- Quel a été ton parcours après le lycée ?
J’ai fait une licence en odontologie à l’université de Séville. Après ça j’ai décidé de partir travailler et me spécialiser en France où j’exerce actuellement.

- Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail?
Avoir fait des études dans le système espagnol et le système français m’a permis de découvrir deux systèmes d’enseignements différents. Le choix pour mon parcours d’études supérieurs était beaucoup plus ample. Parler français m’a permis de partir travailler dans des conditions largement meilleures que si j’étais restée en Espagne. Grâce au Lycée Français j’ai connu la culture française et mon installation en France s’est déroulée assez naturellement.

- Quel souvenir gardes-tu du Lycée ?
Je garde de très bons souvenirs du Lycée. Le cadre était magnifique, plein de verdure, on avait l’impression d’être dehors tout en étant en classe. L'ambiance en classe était très bonne. Quand on est en cours pendant 14 ans avec les mêmes personnes, forcément on finit par bien s’entendre et se lier d’amitié. Je garde des bons souvenirs des profs et des employés (certains plus que d’autres forcément). Mais en général ils étaient tous sympas et aimaient leur travail.
Quand je pense au Lycée, je me vois cueillir des noix, des nèfles, des grenades pour les manger pendant les récréations. Je me rappelle des changements de classe au soleil et des fous rires avec ceux qui sont toujours mes amis.
Felix Del Ojo Garcia
Felix Del Ojo Garcia
Lire plus
- Quel a été ton parcours après le Lycée ?
Après le Lycée j’ai poursuivi mes études en Médecine à la Facultad de Medicina de Malaga. Soudain, je me suis retrouvé face à un contraste inattendu : étudier toutes les matières en espagnol. La langue n'était certes pas un problème, mais la méthode d'enseignement que j'avais chérie pendant 15 ans au lycée me manquait. Plus tard, je me suis spécialisé en médecine familiale et communautaire à Grenade, car j'aimais l'approche globale de la spécialité et le contact avec des patients de toutes nationalités. Les vicissitudes du destin et la conjoncture économique m'ont amené à rejoindre le Service d'Urgence Sanitaire 061, où j'ai développé mon activité de soins en hélicoptères et ambulances pendant plus de 9 ans. J'ai maintenant quitté la rue (qui sait si momentanément) pour un hôpital rural. Et oui, le COVID m'a pris de plein, je suis de ceux que vous avez vus enveloppés dans des combinaisons de protection spéciale pour entrer dans les maisons afin d'aider les patients dans leurs pires moments.

- Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail ?
Étudier au lycée n'est pas seulement une question de langue, c'est une méthode et une approche qui, je le sais, me suivront toute ma vie. Cela m'a évidemment ouvert d'énormes possibilités de pouvoir travailler à tout moment dans des pays étrangers sans que la langue soit une barrière, cela me permet également d'être en contact avec des collègues français et les médias, dans ce monde de plus en plus globalisé où l'on ne comprend plus l'individualisme, mais le travail d'équipe et la coopération. L'apprentissage de la valeur de la rigueur, de l'effort et de la persévérance, exigé très tôt au lycée, m'a permis d'arriver là où je suis aujourd'hui. Par ailleurs, fait curieux, la langue m'a permis d'être conseiller technique sanitaire auprès de certains médias français qui s'intéressent toujours à la situation en Espagne.

- Quel souvenir gardes-tu du Lycée ?
Si je devais résumer mes souvenirs de 15 ans de lycée français en un mot, je dirais le bonheur. J'ai même de très bons souvenirs de l'époque où l'école était sur le Paseo Marítimo ! Je me souviens encore de nombreux enseignants depuis ma petite enfance (Mme Flecchia, M. Cohen, Mme Gutierrez, M. Rouverand, Paul Peramo…). Je me souviens des courses sur le terrain de sport, des réunions élèves-professeurs, de la vidéothèque, de la façon dont nous fêtions les vacances, ou des interminables examens du BAC. Ce qu'il y a de mieux au lycée, ce sont sans aucun doute les personnes qui m'ont enseigné et les amis qui m'ont entouré, dont la plupart sont toujours là et parmi lesquels il y a plus d'un ancien professeur. Nous avons été très heureux au Lycée.
Justine Toigo
Justine Toigo
Lire plus
- Quel a été ton parcours après le Lycée ?
Après mon bac en 2009, j'ai entamé une licence en histoire-géographie, je me suis rapidement rendu compte que ce n'était pas fait pour moi. J'ai ensuite fait une mise à niveau en arts appliqués et un BTS en Design d'Espace à l' École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art Olivier de Serres à Paris. Puis après quelques détours, j'ai décidé de travailler en tant qu'auxiliaire vétérinaire en clinique puis en tant que gestionnaire de projet pour un organisme de formation pour vétérinaires.

- Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail ?
Ce que m'a apporté ma scolarité est une capacité à rebondir, à rester ouverte aux opportunités et à garder l'esprit ouvert.

- Quel souvenir gardes-tu du Lycée ?
Je garde de mes années au collège et au lycée un souvenir très doux. En tant qu'ado on ne peut pas rêver meilleur cadre pour grandir en tant que personne. Le CDI, les pelouses derrière les terrains de tennis ! Je suis contente d'avoir également rencontré des profs qui ont su m'aider à cultiver ma personnalité, mes goûts et m'ont donné confiance en moi.
Laura Entrambasaguas, <br>(Baccalauréat Filière L - 2011)
Laura Entrambasaguas,
(Baccalauréat Filière L - 2011)
Lire plus
-- Quel a été ton parcours après le Lycée ?
Lorsque j’ai fini mes études au Lycée en 2011, je ne savais pas trop quel chemin choisir. Comme j’avais fait le Bac L, il me semblait “logique” de poursuivre mes études littéraires à l'université. Après deux ans, je me suis rendu compte que ce n'était pas ce que je voulais (être fort dans une discipline n'est pas nécessairement ce qui rapporte du bonheur !). C’est là, que j’ai commencé mes études en communication audiovisuelle à Grenade. Je suis allée à Barcelone pour terminer ma dernière année d'université et c'est là que j'ai obtenu mon premier stage en entreprise, où j'ai travaillé pour Mango dans le département e-commerce. C’est ainsi que mon parcours dans le monde d’entreprise avait commencé et grâce à cette expérience, je suis restée dans le secteur du marketing/e-commerce/digital. Avec cette expérience ce que je veux partager, c’est que peu importe les décisions que l'on choisies lorsqu’on est jeune, c’est positif de changer, d’avoir des expériences hybrides et enrichissantes. Le plus important, c’est de garder la curiosité.

-- Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail?
J'apprécie d'avoir reçu une scolarité avec cette approche humaniste, où les étudiants étaient vraiment invités à réfléchir peu importe la matière dont il s’agissait. J’apprécie aussi que la méthode d'études soit aussi rigoureuse, puisque cela m'a permis d'être organisée dans le monde du travail.

-- Quel souvenir gardes-tu du Lycée ?
Je garde des très bons souvenirs des deux dernières années au Lycée, lorsqu’on était déjà en Terminale. J’adorais les cours de littérature et d’arts. J’aimais bien aller au CDI lorsqu’on avait des heures libres, je me rappelle encore que l'école était abonnée à de nombreux magazines français et que je pouvais emporter chez moi pour les lire.
Antonio Retamero <br> (Bac 1995)
Antonio Retamero
(Bac 1995)
Lire plus
• Quel a été ton parcours après le Lycée ? Aprés le Lycée (BAC 1995) je suis passé par une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles au Lycée Bellevue (Toulouse). Suite à un concours d'accès j'ai intégré le CESTI (maintenant ISAE-SUPMECA ISAE-Supméca - Institut supérieur de mécanique de Paris (isae-supmeca.fr), une école d'ingénieurs généraliste à dominante mécanique. Avec mon diplôme d'Ingénieur spécialisé en CAO/CFAO, j'ai développé ma carrière chez des éditeurs de logiciels industriels. Avec différents postes orientés à la clientèle d'abord chez Dassault Systèmes en France et puis chez AVEVA depuis l'Espagne mais avec des équipes étendues.

• Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail ? Avoir déroulé ma scolarité au Lycée m’a permis tout d’abord d’accéder à des études de haut niveau en France en poursuivant la formation d’ingénieur. Une formation à laquelle je n’aurais pas eu accès autrement. C’est surtout au niveau du travail et des postes occupés que j’ai pu constater l’avantage d’être passé par le Lycée. L’esprit analytique et d’organisation inculqué par l’enseignement français m’ont permis d’accéder assez rapidement à des postes de grande complexité et responsabilité. La maîtrise des langues (Français, Espagnol et Anglais, puis Italien) reste pour moi un élément clé et m’a ouvert la porte à des postes à projection internationale. Aussi, l'accès à la culture française de première main a clairement marqué mon développement personnel.

• Quel souvenir gardes-tu du Lycée ? Je garde un excellent souvenir de mon passage au Lycée : le cadre, le personnel et bien-sûr les camarades. J'ai toujours gardé le contact avec l'établissement et encore aujourd’hui mes meilleurs amis sont des anciens élèves du Lycée. D’ailleurs mes enfants sont aujourd’hui élèves du Lycée. Antonio Retamero (Bac 1995)
Marc Kleindienst Ortega
Marc Kleindienst Ortega
Lire plus
• Quel a été ton parcours après le Lycée ? C'est à l'âge de 5 ou 6 ans que je suis arrivé au Lycée Français de Malaga, en classe de CP avec Brigitte! (J’espère qu'elle va bien). Et oui, j'ai bien fait le cursus complet, jusqu'à la Terminale, où j'ai passé mon Bac, avec une petite mention.

• Que t’a apporté ta scolarité au Lycée dans tes études et dans le monde du travail? Premièrement, la culture. Le fait d'être entouré de professeurs doués d'une pédagogie, d'une façon de transmettre ces connaissances, d'apprendre à utiliser l'esprit critique, raisonnable, plutôt que le mécanique, ça relève d'une culture provenant de l'esprit de Lumières. La langue, la fluidité, la facilité qu'on éprouve pour se mélanger, à communiquer sans problèmes. J'ai souvent dit à mes collègues que le Lycée est une école trilingue plutôt que bilingue: Espagnol, Français puis Anglais sont les piliers pour bouger n'importe où dans le monde. Grâce aux langues en grande partie, je travaille aujourd'hui en tant qu'ingénieur. Finalement, c'est une école qui m'a appris à développer ma personnalité pour le bien, tout en me montrant l’empathie pour autrui. Merci pour toutes ces fois ou vous m'avez supporté.

• Quel souvenir gardes-tu du Lycée ? Ahh, les souvenirs....Il y en a quelques uns de bons... Les sorties avec les classes... la journée sportive ! Le nombre de fois où je me suis retrouvé devant M. Peramo ! (ou même M. LeBlanc...) On m'a toujours dit que j'étais un bon élève, trop nerveux, un peu insolent, mais toujours intéressé pour apprendre, participatif, et qui cherchait à aider les autres. Brigitte, Jean-Denis, Adeline, Valérie, puis Marie (première sortie en France), sont les premiers qui m'ont marqué (surtout Adeline, qui m'a mis à ma place). Mme Merle, Mme Dilly, Villemain, Courtois, Levy, Lamouré, Tosca, Chabot, Mear, M. Carlos, Cloatre, Cabrera, Uriel....... sont seulement quelques profs et personnes qui sont parmi les meilleurs que j'ai eus, toujours motivés pour enseigner ! Merci de nous avoir supportés chaque jour.
Je pourrais parler de souvenirs plus personnels, mais nous pourrions peut-être faire un petit livre sur les bons, mais aussi les mauvais souvenirs, car tout n'a pas été un chemin de roses...
J'espère que le Lycée garde un aussi bon souvenir de moi que moi de lui.
Avec grand plaisir, nous nous reverrons bientôt.
Marc Kleindienst Ortega, Ingénieur en énergies renouvelables chez Quintas Energy, dans la gestion et contrôle des fermes solaires.